Magasins particuliers et sulfureux, les sex-shops connaissent aujourd’hui une révolution : les vieilles boutiques cachées derrière un rideau rouge réservées à des hommes soupçonnés de perversions, se métamorphosent pour s’ouvrir aux femmes seules et aux couples, et, de fait, deviennent un lieu de récréation où fantasmer en toute tranquillité sur les pratiques sexuelles les plus variées.

Les parisiens seraient plus libres dans leur sexualité que le reste des habitant de l’Hexagone : plus infidèles, plus libertins, plus joueurs, plus voyeurs. C’est sûrement pourquoi, des sex-shops traditionnels du quartier rouge aux love-stores flambants neufs du Pont Neuf et du Marais, la Capitale regorge de magasins érotiques qui séduisent un large public.

 

A Paris, les sex-shops sont de moins en moins nombreux : la capitale compte 1 916 bars et cafés, 1 188 boulangeries… mais seulement 85 sex-shops recensés. Concentrés à Pigalle, près des gares et de la rue Saint-Denis, ils étaient encore 130 en 2003, avant que leur compte diminue inexorablement. Mais aujourd’hui, le succès du film « Cinquante nuances de Grey », les impulsions couturières de Chantal Thomass, et la popularisation des jeux érotiques, ont également induit de nouveaux objets, tenues et même comportements qui ont permis l’émergence de nouveaux sex-shops. Bien plus ouverts et lumineux, ayant vitrine sur rue, et accessibles à tous, ils accompagnent l’émergence d’un érotisme urbain. Ces magasins nouveaux look, ouverts, colorés et joyeux accueillent tout le monde prônant « le développement du couple et de sa sexualité ».

 

Déambulation à travers les quartiers des sex-shops de la capitale du désir, Paris, pour mieux se promener dans leur Histoire, ce documentaire montre comment, malgré le déclin du magasin, finalement, le Sex-shop d’antan, sombre et relégué à la marge de la société, a pris d’autres formes pour démultiplier son commerce d’objets sexuels dans une ouverture et une acceptation plus large. Et finalement rester bien vaillant.

 

Cette promenade dans l’Histoire permettra d’entrainer les spectateurs avec délicatesse et sensibilité dans ces lieux osés, afin de leur faire découvrir un lieu soumis à tous les fantasmes, secrets et désirs cachés.

 

« Sex-Shop Story »
Sur une idée originale de Mathias Goudeau
Développé avec Nadège Pinel
Ecrit et réalisé par Magali Cirillo et Emilie Sajot
Samedi 8 juin 2019, à 22h45 sur Paris Première

Comments are closed.