L’équipe de Magellair apprend avec tristesse la disparition de Marcel Azzola. Il y a quelques semaine, dans la cadre de la production de portraits pour la Sacem, Mathias Goudeau passait un après-midi avec le grand accordéoniste français pour l’interviewer en longueur et évoquer avec lui sa carrière, ses plus grandes rencontres, comme Jacques Brel, Yves Montand et Simone Signoret ou encore Barbara et Gilbert Bécaud, ou son rapport à son instrument fétiche, l’accordéon, dont il a passé sa vie à encourager sa reconnaissance et qu’il aimait serrer contre lui… Au long d’une histoire riche de musique et de passion, l’humilité de cet homme au sourire malicieux reste un souvenir précieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *